Eté 2018: Les offres First Minutes battent les Last Minutes sur le marché

Vendredi 26 janvier 2018 — Chaque année le vacancier belge se pose la question : est-ce plus avantageux de réserver déjà maintenant ou vaut-il mieux attendre encore ? Les facteurs déterminatifs pour cette considération sont l’évolution du prix et de l’offre.  

Le tour-opérateur Neckermann a fait le test : il a comparé son offre d’été 2018 (départs de juillet à octobre inclus) aux prix actuels (les prix First Minutes) avec l’offre et les prix de la fin juin de l’année passée, c’est-à-dire la période Last Minute. Dans cette comparaison, le tour-opérateur tenait compte de dates de départ et d’arrangements identiques, afin de garantir une parfaite analogie. Les conclusions sont remarquables :

  • 64% de l’offre qui peut être réservée aujourd’hui ne sera plus disponible d’ici la fin juin en prolongeant la tendance de 2017. Les destinations les plus prisées dans l’offre Last Minute sont la Grèce, l’Espagne, les pays des Balkans (la Croatie et le Monténégro), Chypre et le Portugal.  

  • Pour pas moins de 70% (!) des offres, les prix First Minutes 2018 sont plus bas que les prix Last Minutes de l’été 2017. Dans plus de 40% des cas le calcul résulte en un bénéfice de plus de 100 EUR par personne pendant la période First Minute.

  • L’offre disponible diminue surtout dans le segment des hôtels 3 et 4 étoiles à mesure que l’été approche. Pour les hôtels 5 étoiles et les hôtels dans une catégorie de prix plus élevée il y a généralement plus de disponibilité.

Comparaison relative de l’offre et des prix pendant la période First Minute de l’été 2018
par rapport aux Last Minutes pour l’été 2017 (échantillon de destinations)

Destination

Offre First Minute moins chère que Last Minute

Encore disponible en
Last Minute (réf. 2017)

la Grèce

78%

27%

l’Espagne

70%

35%

l’Egypte

94%

33%

le Portugal

79%

7%

la Turquie*

57%

67%

la Tunisie*

77%

58%

le Maroc

93%

60%

Total destinations populaires

78%

47%

Total toutes les destinations**

70%

36%

*Note : La Turquie et la Tunisie, qui souffraient l’année passée encore du climat politique turbulent et qui perdaient suite à ceci leur popularité, connaissent maintenant une remontée exceptionnelle. On s’attend à ce que les disponibilités diminuent fortement par rapport à l’année passée. (chiffres 2017 utilisés pour cette simulation)

**calculé sur toutes les destinations (pas toutes affichées dans le tableau)

« Hésiter à réserver tôt n’est pas forcément récompensée, bien au contraire. Les gens qui réservent tard et qui spéculent sur une baisse substantielle des prix en  Last Minute pour l’été 2018, n’ont qu’un avantage limité : une offre Last Minute n’est plus avantageuse que dans seulement 30% des cas et en plus on doit se contenter de l’offre qui reste. Les familles qui veulent être sûres d’avoir une chambre familiale, mais les groupes également, les amis et les couples qui veulent avoir assez de liberté de choix, ont avantage à réserver tôt. C’est-à-dire avant le 31 janvier lorsque la période First Minute des vacances en avion et en voiture se termine. »
Nathalie Meert de Neckermann

Le vacancier belge semble anticiper ceci. Sur base de la mise à jour actuelle des réservations First Minute, Neckermann note maintenant déjà une hausse de 30% par rapport à l’année passée. Afin de répondre à cette grande demande, Neckermann augmente la capacité de vol pendant les vacances d’été, entre autres vers la Turquie, la Tunisie, la Grèce, les Iles Canaries et la Bulgarie. 

Comparaison de l’offre et des prix pendant la période First Minute de l’été 2018
par rapport aux Last Minutes pour l’été 2017 : focus sur la Grèce (prix forfait par personne).

Les chasseurs de prime qui pensent faire de bonnes affaires en Last Minute se situent surtout dans le segment des forfaits à moins de €1000 par personne. Néanmoins, selon la comparaison du prix et de l’offre (simulation pour la Grèce) dans le graphique en bas du communiqué, c’est justement pour ce segment qu’il n’est pas avantageux d’attendre. Sur base de la tendance Last Minute de l’année passée, Neckermann prévoit de n’avoir presque plus d’offre d’ici fin juin 2018 pour la Grèce à moins de €500 par personne. Pour les voyages de moins de €1000 par personne, vous avez dans 90% des cas intérêt à réserver maintenant car les prix ne diminueront plus. Ceux qui veulent par exemple visiter la Crète en août, peuvent comparer : une chambre standard en demi-pension coûtait l’année passée en Last Minute €1426 par personne, aujourd’hui ceci revient à €890 par personne en First Minute, un prix où vous bénéficiez d’une réduction de €100 par dossier (offre Sentido Aegean Pearl). Il en est  de même pour les vacances en voiture. L’année passée une chambre standard sur base de chambre et petit-déjeuner coutait  €875 par personne en Last Minute. Aujourd’hui le prix en First Minute revient à €699 par personne (offre Hotel Soleil de Saint Tropez période 14/07-21/07/2018).

First Minute garanti moins cher que Last Minute

« Les conditions First Minute de cette année ont incité beaucoup de belges à concrétiser maintenant déjà leurs plans de vacances. Pour l’Egypte, la Tunisie et la Turquie l’augmentation par rapport à l’année passée est remarquable. Nous garantissons que ceux qui réservent en First Minute ont un avantage par rapport à une réservation en Last Minute. Pour le prouver tout le monde qui a réservé l’année passée avant le 31 janvier, reçoit maintenant la même proposition garantie moins chère ou au même prix.  Ceci est possible grâce à la gestion stricte des prix du tour-opérateur, mais aussi grâce aux belles réductions que les hôteliers donnent afin d’optimaliser leur occupation. »
Nathalie Meert de Neckermann

 

Comparaison de l’offre et des prix pendant la période First Minute de l’été 2018 <br/>par rapport aux Last Minutes pour l’été 2017 : focus sur la Grèce (prix forfait par personne).

Contactez-nous

Nathalie Meert

Corporate Communication Manager

Neckermann/Thomas Cook