Les croisières ont le vent en poupe

Les croisières ont le vent en poupe

Le nombre de réservations de croisières a plus que doublé en 3 ans

Jeudi 1 février 2018 — Les croisières sont mises à l’honneur à l’occasion de la 60e édition du Salon des Vacances (1er- 4 février 2018). Et pour cause : elles n’ont cessé de gagner en popularité au fil des ans.  Ainsi, le spécialiste des vacances Neckermann a vu le nombre de réservations de croisières plus que doubler au cours de ces 3 dernières années. La croissance s’observe surtout durant la saison d’hiver (qui va du mois de novembre aux vacances de Pâques) : sur la période 2015-2017, le  nombre de réservations de croisières a augmenté de 130 %. Les croisières sont encore très populaires chez les quinquagénaires, mais les plus jeunes générations également y prennent goût. Selon les chiffres de Neckermann, la part de « millennials » (19 à 39 ans) a augmenté de presque 50% ces 2 dernières années.

L’extension de l’offre dope la demande

Cette progression remarquable s’explique notamment par l’explosion de l’offre de croisières au cours des dernières années. Les compagnies maritimes croient dans le potentiel du marché et investissent des montants considérables dans de nouveaux bateaux et multiplient les destinations. En 2017, les voyages en croisière ont représenté pas moins de 25,8 millions de passagers dans le monde. Rien que l’an dernier, les compagnies maritimes ont investi 6,8 milliards de dollars dans de nouveaux bateaux de croisière. Soit 26 nouveaux bateaux pour une capacité totale de 30 000 lits. Et le secteur poursuit sur sa lancée : d’ici à 2026, pas moins de 97 bateaux de croisière (pour une capacité de 230 000 lits) s’ajouteront à la flotte des compagnies maritimes. Quelque 22 compagnies opèrent sur le marché belge, proposant environ 200 bateaux.

L’extension de l’offre et de la capacité disponible rend les prix particulièrement attrayants pour les vacanciers. Ainsi, les croisières deviennent accessibles à de nouveaux groupes cibles.

« Une croisière d’entrée de gamme chez MSC cruises ou Costa cruises d’une semaine en mai-juin ou en septembre-octobre est proposée déjà à partir de 799 EUR par personne pour une cabine intérieure. Si vous prenez une cabine avec balcon, elle revient à 1 299 EUR pour 1 semaine.  Pour les personnes qui veulent tenter une première expérience, la mini croisière est la formule idéale : si elles le souhaitent, elles peuvent même la combiner avec un séjour sur place. Une croisière de 4 jours en cabine intérieure est déjà proposée à partir de 499 EUR par personne. Ces prix sont très compétitifs pour des vacances qui offrent un niveau de service et de qualité comparable aux hôtels quatre et cinq étoiles. Les passagers ont en effet des équipements de luxe à leur disposition : plusieurs piscines, infrastructures de sport et de bien-être, large choix de bars et de restaurants, etc. Et Neckermann propose même une action jusqu’au 18 mars où la 2e personne accompagne gratuitement. Vu le grand intérêt suscité par les croisières, les vacanciers ont tout intérêt à réserver tôt. Il n’y a pratiquement plus d’offres last minutes. En clair, je recommande aux personnes qui veulent partir en croisière l’hiver prochain (période novembre 2018-mars 2019) de réserver leur voyage dès à présent pour avoir encore un choix suffisant. »
Stefanie Desmet, Head of Cruises chez Neckermann

La bonne croisière pour chaque voyageur

La spécialisation est devenue un must compte tenu de l’abondance de l’offre et de la diversité considérable des formules.  Neckermann a donc mis en place, il y a 7 ans, un département spécialisé, entièrement dédié à l’offre de croisières. Les experts en croisière suivent les nouvelles tendances de près et vont découvrir de nouveaux bateaux pour garantir une bonne adéquation entre les souhaits du client et le type de croisière qui lui convient. Les différentes compagnies maritimes se spécialisent elles aussi : elles s’adressent à différents groupes cibles. Il en résulte une grande diversité de bateaux et de formules de croisières.

Des compagnies s’adressent aux familles et prévoient donc de nombreuses infrastructures qui vont bien plus loin que les services et équipements proposés dans les hôtels familiaux. Ainsi, vous pouvez commander un babyphone, votre propre marque de couches, il y a un coin spécial pour alimenter les bébés, les peignoirs de bain en cabine sont adaptés à l’âge des passagers, les ados peuvent enregistrer leur propre clip vidéo, les personnages de Pixar®, comme Shrek et d’autres encore, circulent sur le bateau, les enfants s’amusent au parc aquatique, des ateliers cuisine sont organisés pour eux, et bien plus encore. La dernière tendance est ce que nous appelons « les croisières multi-générations », qui s’adressent aux grands-parents qui voyagent avec les enfants et les petits-enfants. Des cabines communicantes adaptées sont prévues sur les bateaux qui peuvent accueillir ainsi jusqu’à onze personnes.

Les bateaux à voiles qui sont proposés par Star Clippers et les yachts de luxe comme les Seadream I et II offrent une autre expérience, plus axée sur l’intimité et la complicité en raison de la petite taille de ces bateaux et l’ambiance décontractée qui y règne. De plus, ces bateaux peuvent amarrer dans des ports inaccessibles aux grands paquebots. Leurs itinéraires peuvent donc aussi comprendre des destinations spéciales.

Les formules combinant une croisière avec un citytrip ou des vacances à la plage sont également très en vogue : une croisière dans les Caraïbes suivies ou précédées par une visite à Miami, un citytrip à Venise combinée avec une croisière dans les îles grecques ou par exemple une semaine de croisière sur le Nil en Égypte et puis une semaine de vacances à la plage.

La croisière, riche d’expériences

L’autre tendance suivie par les croisières est l’envie de vivre des « expériences » en voyage. Le vacancier d’aujourd’hui ne veut plus seulement revenir détendu de son séjour, il veut en retenir une véritable « expérience ». Les croisières en sont les illustrations par excellence.

« Ce mode de voyage permet en effet en un court laps de temps de découvrir plusieurs destinations dans les meilleures conditions de confort : il ne faut faire et défaire qu’une seule fois ses valises et non pas s’y coller durant toute la durée du voyage. En outre, les « expériences » sont multiples et variées. Certains bateaux de croisière proposent à présent des attractions uniques et excentriques. Quelques exemples : un circuit go kart réparti sur 2 ponts et un parc laser à ciel ouvert (Norwegian Bliss), le plus long « zipline » à bord, partant de la tour du pont supérieur jusqu’à l’arrière du bateau (MSC Seaside), un « skyride » de vélo à 45 mètres de haut (Carnival Vista), un « skydiving simulator » (Ovation of the Seas by Royal Carribean), une « escape room » et un « trampoline park » (Independence of the Seas by Royal Caribbean), etc. Cette diversité de divertissements plaît beaucoup aux familles : chacun y trouve une activité à son goût. »
Stefanie Desmet

Une autre tendance est le nombre croissant de croisières d’expédition. Dans ce type de croisières, on recherche l’aventure, des endroits sauvages et d’autres expériences combinées à des conditions de voyage confortables. Ainsi, vous pouvez aller admirer l’Antarctique et toutes ses merveilles naturelles en allant à leur rencontre, chaque jour, à bord de petits zodiacs. De telles expéditions sont également organisées dans la forêt amazonienne ou en Asie.

D’autres croisières sont dédiées à la haute gastronomie, avec même de grands chefs à bord, ou aux programmes de santé et de bien-être pour revenir complètement détendu.

Les quinquagénaires forment toujours le gros du bataillon mais le rajeunissement est en cours

Les quinquagénaires constituent toujours une partie importante du public des croisières. Ils apprécient particulièrement le confort du voyage (ne pas devoir (dé)faire sans cesse les valises) et le service à bord. Le personnel de croisière est réputé en effet pour son haut niveau de formation. Neckermann observe dans l’évolution des réservations une hausse de la part des millennials (19-39 ans) : au cours des 2 dernières années, ce segment a progressé de près de 50 %.

« L’époque où les croisières n’attiraient qu’un public âgé est révolue, tout comme l’idée de codes vestimentaires stricts. Le prix abordable, les infrastructures à bord et l’ambiance décontractée plaisent manifestement à un public plus jeune. Parmi les destinations les plus populaires chez Neckermann, citons la mer Méditerranée, les fjords norvégiens et le Cap Nord, les Caraïbes et les Antilles, et les Émirats. Les îles britanniques, l’Islande et l’Écosse, l’Alaska et l’Asie gagnent aussi en popularité. »
Stefanie Desmet de Neckermann

Nathalie Meert Corporate Communication Manager at Neckermann/Thomas Cook