Sept monuments qui mériteraient d’être une merveille du monde

Lundi 18 avril 2016 — Saviez-vous qu’il existe en Norvège une statue dédiée aux sorcières qui périssaient sur les bûchers au XVIIe siècle ? Ou que vous pouvez admirer les plus grandes stalactites au monde à Nerja en Espagne ? Le 18 avril 2016 est la Journée internationale des Monuments et Paysages. 

 

Neckermann vous présente sept monuments en Europe qui n’ont peut-être pas la notoriété de la Pyramide de Khéops ou du Cristo de Rio de Janeiro mais qui méritent assurément une visite.

1. Imagine Peacetower (Reykjavik)

L’« Imagine Peacetower » se dresse dans l’agréable ville de Reykjavik, en Islande. Un must pour les fans de John Lennon. Le monument a été érigé par sa veuve, Yoko Ono, en l’honneur du fondateur des Beatles et de sa chanson « Imagine ». La tour se présente comme un faisceau lumineux sortant d’un puits à souhaits mentionnant le texte « Imagine Peace » en 24 langues. En haut de la tour, s’offre à vous une vue splendide sur l’île idyllique de Viðey dans le fjord de Kollafjörður.

 

2. Unknown Woman Worker (Belfast)

En 1992, Belfast a décidé d’ériger un monument en l’honneur des femmes qui, tout au long de l’histoire de la ville, ont œuvré par leur travail à son rayonnement. La statue, près de l’Europa Buscentre, invite à protéger les droits des femmes. Au fil des années, elle est devenue un puissant symbole pour la femme en général et pour ses droits en particulier.   

 

3. Sibelius Monument (Helsinki)

À Helsinki, vous pouvez admirer le Passio Musicae, un magnifique instrument de musique en fer en l’honneur du compositeur et chef d’orchestre finlandais Jean Sibelius (1865-1957). L’orgue gigantesque de 600 tuyaux en acier pèse 24 tonnes et est l’œuvre de l’artiste Eila Hiltunen. Une version plus petite du monument est exposée dans les bâtiments de l’UNESCO à Paris.

 

4. Steilneset (Vardo)

Au XVIIe siècle, la cité norvégienne a servi de décor à la plus effroyable chasse aux sorcières de Scandinavie. Pour honorer la mémoire des 91 « sorcières » brûlées sur le bûcher, l’artiste Louise Bourgeois et l’architecte Peter Zumthor ont créé le monument de commémoration Steilneset. Leur œuvre, placée sur la côte de la mer de Barents est constituée d’une colonne d’information de 125 m de long et d’une flamme brûlant pour l’éternité.

 

5. Cueva de Nerja (Nerja)

Des enfants ont découvert en jouant la Cueva de Nerja en 1959. Ces « cascades de Coo » espagnoles sont constituées d’une grotte abritant trois galeries. Las Galerias Turisticas est la plus grande : elle s’étend sur 106 286 m³. Elle impressionne aussi par ses énormes stalactites. Elles seraient les plus grandes au monde. L’une d’entre elles descend du plafond sur pas moins de 32 m. Des concerts sont également organisés dans les grottes.

 

6. Siegessäule (Berlin)

La série danoise « 1864 » se réfère à l’année dramatique où des milliers de Danois périrent et le Danemark perdit plus d’un tiers de son territoire au profit de la Confédération allemande. À Berlin, le Siegessäule célèbre la victoire des Prussiens sur les Danois. Le monument haut de soixante-sept mètres est un édifice protégé par l’État allemand.  

 

7. Le Pont de pierre (Skopje)

Le Pont de pierre est le symbole de la capitale de la Macédoine, Skopje. Le pont, qui enjambe la rivière Vardar, avait été construit à l’origine à la demande du sultan Mehmed II. Il relie l’ancienne partie de la ville à la nouvelle. Le pont de style ottoman a retrouvé récemment sa splendeur d’antan après avoir survécu au fil des siècles à d’innombrables attaques et catastrophes naturelles.